Union SG – KVC Westerlo : 2-1

Deux buts annulés pour de bien curieux « hors-jeux », une reprise dans le « petit filet » (après avoir heurté l’arrière du poteau) et une pleine transversale pour… deux buts seulement : on aurait pu qualifier l’Union de « mal payée » mais cela n’a heureusement pas été le cas.

On savait que ce match opposant (toujours) deux rivaux directs en guise d’ouverture de la seconde moitié du parcours serait compliqué, eu égard au bilan bimestriel des hommes de Bob Peeters très proche de celui du leader. Ce… dernier entame la partie à son avantage, avec une superbe occasion après cinq minutes de jeu à peine pour Edison Jordanov. Alors que l’Union domine, un « contre » voit Tuur Dierckx se jouer de notre défense et décocher un tir tendu que notre gardien repousse en catastrophe dans les pieds d’Atabey Ciçek qui ne loupe pas l’opportunité : 0-1. La douche froide ne dure que quelques instants. Car les visités repartent de plus belle et, la demi-heure à peine écoulée, un splendide ballon d’Alex Cochrane dans la foulée de Deniz Undav permet à ce dernier de tromper Berke Özer d’un tir croisé au millimètre. Justice est donc déjà… à moitié faite au repos. L’entrée au jeu de Loïc Lapoussin alors que l’on vient de franchir le cap de l’heure redonne du « punch » à notre division offensive. Notre International malgache secoue le cocotier campinois à tour de jambes et contraint le capitaine Maxime Biset à la faute tout près du point de penalty d’où… Undav fera justice : 2-1. Cette fois, le match vient de basculer, et définitivement. Une fois de plus, l’Union a su gérer une situation à certains moments défavorable en faisant preuve d’un esprit de groupe et d’une volonté qu’on peut qualifier d’irrésistibles. Les chiffres de cette fin d’années sont là, éloquents. Jamais depuis le tour final de 1977 le matricule 10 n’a été en position aussi prometteuse pour retrouver son rang au sein de l’élite nationale.

Même si le parcours est encore long et sans aucun doute parsemé d’embûches, le challenge dont a été investi Felice Mazzù sort largement de ce qui a été longtemps un rêve…

Les buts: 

25 Cicek 0-1

30′ Undav 1-1

75′ Undav 2-1.

Union SG : Moris – Fixelles – Burgess – Van der Heyden – Jordanov – Lynen (62’ Lapoussin) – Nielsen – Teuma – Cochrane – Vanzeir (70’ Labeau), Undav (88’ Mehlem).