RFC Seraing – Union SG : Interviews

Une nouvelle cleansheet pour Anthony Moris : « Une soirée tranquille, certes, mais l’équipe a tout fait pour. On a bien étudié notre adversaire. Contrer seraing et si possible marquer nos occasions… en contre. Les deux buts nous facilitent évidemment la vie et la tâche pour ce soir car c’était un match ultra important. On espère évidemment fêter le titre en fin de saison, et c’est pour ça qu’on doit se donner à 200% chaque semaine en continuant sur notre lancée. »

Deniz Undav évoque le match: « Un bon match face à un adversaire très difficile. On se devait de marquer encore plus, mais soyons heureux des trois points. La victoire c’est le principal quand le premier affronte le deuxième. J’ai connu une période d’adaptation mais depuis plusieurs semaines, voire quelques mois, je me sens hyper bien. J’aide l’équipe, j’aide Dante à marquer aussi et je veux continuer dans cette perspective ! »

Dante Vanzeir a lui aussi trouvé le chemin des filets: « Devenir meilleur buteur est un chouette bonus si je continue à marquer, mais l’essentiel étaient les trois points. L’équipe était très forte et bien en place ce soir : on marque rapidement, on n’encaisse pas… Que demander de plus sur ce terrain compliqué? Je suis heureux que Deniz et moi avons marqué tous les deux ce soir ! »

Jonas Bager confirme: « On était bien organisé, en appliquant les consignes du coach et du staff. On prend de l’avance sur l’un de nos concurrents directs grâce à notre implication, notre travail d’équipe et notre force mentale ! Je suis content pour l’équipe et pour mes coéquipiers parce qu’on travaille dur chaque semaine pour atteindre notre objectif. »

Felice Mazzù, un coach satisfait : « On a eu de la chance de marquer rapidement, quand le terrain était encore praticable ! On a concédé très peu d’occasions et on garde le zéro derrière, ce qui est aussi important. On se rapproche du titre petit à petit, mais tant que rien n’est fait mathématiquement, on doit continuer à travailler sur cette lancée. On doit gagner le prochain match, comme aujourd’hui, et ne pas faire la fine bouche : prendre trois points et reproduire ça chaque semaine. Dans le groupe aujourd’hui, on sent la vie, la cohésion. J’aimerais donner du temps de jeu à tout le monde parce que tout le monde peut être titulaire: on est soudé, on est une équipe et on doit le rester ! Fêter le titre le week-end du 13 mars ? Pourquoi pas… Ce serait beau, car c’est le week-end de mes 35 ans ! (rires) »