Rétro | Union SG – Beerschot AC

Au lendemain de la
Grande Guerre, le titre national va se jouer essentiellement entre l’Union et
le Beerschot, ce qui répond à une indiscutable logique démographique,
s’agissant des deux clubs les plus en vue des deux plus grandes villes du pays.

Après les titres du FC Brugeois et du Daring ayant chaque fois vu l’Union
achever à la deuxième place, l’exercice suivant ne permet pas de départager les
« Jaune et Bleu » du Duden des « Mauve et Blanc » du Kiel,
tant et si bien qu’il faut recourir au test match qui se joue sur le terrain de
La Gantoise le… jeudi 18 juin 1922. Contrairement aux deux partages blancs
d’alignement, il faut cette fois un vainqueur et ce sera le Beerschot grâce à
deux buts d’Ivan Thys, le glorieux papa de Guy, notre futur entraîneur et aussi
celui des « Diables ». La saison suivante, on remet l’ouvrage sur le
métier à la Butte, où on fêtera enfin le premier titre dans le nouveau stade.
Après le partage par 1-1 à l’aller, l’Union défait son rival de la Métropole le
28 janvier 1923 par 2-0 et des goals signés Achile Meyskens et Charles Tilmont.

L’Union
remporte son septième sacre avec cinq points d’avance sur le Beerschot qui obtiendra
sa revanche un an plus tard avec une seule unité de mieux que le club de la
Capitale, les deux formations ayant à nouveau partagé à deux reprises ! Sous
l’impulsion de sa nouvelle « star » Raymond Braine, le Beerschot
remportera trois autres titres devant l’Antwerp (1925) et le Standard (1926 et
1928).